Foundation

«  Trees sound » est un projet

de fondation dans la continuité de

«  Peace parks », le projet initié par

Nelson Mandela.

Un bain de forêt (shinrin yoku) est bien plus qu’une salutation à Mère nature, il s’agit de se connecter à tout ce qui fait notre humanité. Ici, en Europe, les loups sont menacés.

Lors de la seconde guerre mondiale, les loups ont fait l’objet de chasses importantes alors qu’ils reflètent intégralement l’esprit celtique à l’origine de la sororité et de la fraternité enseignée depuis toujours par l’intermédiaire de la culture greco-egytptienne (Europe-Parisis) qui fait la joie du monde entier. (Amerique-Eurasie)

Au japon, l’abre représentant cette connexion est le cerisier-prunier (sakura) originaire de Turquie, il reflète la religion-philosophie de Buddha et des Kami (koshinto), en cela chacun peu donner un son à un arbre lors d’un pélerinage-pérégrination dans nos forêts.

C’est en dessinant le tracé de notre marche, que nous pouvons sauvegarder-protéger l’amour de la nature, et tracer les cartes cognitives pour le monde de demain.

Lors de cette foulée contemplative-méditative, un nouveau regard s’érige et permet aux frontières forestières de réapparaître telles qu’elles sont pour faire bénéficier d’un lieu de rencontre (ogham) par lequel notre langage devient universel et donne lieu à un espace ou le joug entre les différentes cultures-arts s’unissent.

Restauration animale : Le voyage sonore

The Dadu river : « chemin de vie »

Préservation végétale : La voie du coquelicot

Ishiyamadera house : « petit pont »

Dons et participations

%d blogueurs aiment cette page :